Tamnavulin : le retour

Publié le

Que s'est-il passé après notre mésaventure de l'an passé ?

Au cas où cela vous arrive un jour, voici quelques explications à connaître et quelques conseils utiles.

Tout d'abord, ne jamais laisser dans le bateau vos outils, les objets divers (portefeuille, clés de voiture, lunettes...) et le petit matériel de sécurité en vrac dans les vide poche...
Tout mettre dans un sac attaché solidement à l'intérieur de la cabine. 

Ensuite, la première chose à faire : contacter l'assurance...

Inutile de prendre des photos des dégâts, l'expert de l'assurance viendra avec son propre appareil et fera le tour du bateau pour évaluer les dégâts.
Par contre, un conseil faites au préalable un tour méticuleux du bateau pour bien repérer tous les détails et les noter avant la venue de l'expert. Certains points qu'il ne verra pas forcément peuvent ainsi lui être signalés ce qui évitera les mauvaises surprises après coup.

Le principe de l'assurance (Matmut) est le suivant :
Les dégâts matériels vont être pris en charge après approbation des devis de réparation.

En ce qui me concernait, s'ajoutait à cela le remboursement des objets perdus, dans la limite de 1000€, sur présentation des factures originales et après déduction de la vétusté par l'assurance (Palm, GPS, Cirés, lunettes,.. la facture monte vite).
Heureusement j'avais encore les facture de la plupart des objets perdus.

Après, transfert du bateau au chantier Plasmor.
Tamnavullin a été remis à neuf pendant l'hiver.

Vous connaissez le fameux adage : Petit bateau, petits problèmes, gros bateau, gros problèmes...
Le coût de la réparation, même s'il a été pris en charge par l'assurance s'est avéré très raisonable par rapport à tout ce qui a été fait (remplacement du mat, du gui de la vergue, des cadènes, du capot arrière, de la porte, ... ainsi que quelques réparations de fibre sur le dessus, à l'entrée de la cabine...).

Comme toujours l'équipe Plasmor a été au top... sympa, et ils en ont profité pour "moderniser" Tamnavulin avec quelques détails qui sont à présent en standard sur ses petits frêres.
Mat plus léger et qui donne pourtant une impression de plus grande solidité
Vergue et Gui de formes très différentes, plus fins mais là aussi une impression de plus grande robustesse.




















Sur la photo de droite, à droite l'ancien gui et à gauche le nouveau, plus fin ...

Suppression de la "tringle" du Capot qui avait tendance à coincer. 
























































Un nouveau système de fixation du mat, certainement plus pratique.





Les cadènes de hauban et le davier d'étrave ont été remplacés par de nouveaux matériaux dont l'épaisseur a doublé !







































Enfin, dernière touche, j'ai ajouté un 2eme taquet d'amarrage à l'avant qui manquait sur mon bateau.






































Bref, Tamnavulin est prêt à reprendre la mer... dès que nous aurons enfin un temps un peu plus favorable que ce week-end...



Publié dans voilier-skellig

Commenter cet article